Qu'est-ce que c’est le DCA ?

Le dichloroacétate de sodium (communément appelé DCA) est un sel de sodium et d'acide dichloroacétique. La formule de ce composé est Cl2 CH COONa. La structure de la molécule est similaire à une combinaison de sel de table et de vinaigre.

Dans des conditions normales, le matériau se présente sous forme de poudre, de couleur blanche et est soluble dans l'eau.

Le dichloroacétate de sodium n'est pas brevetable et n'est soumis à aucune restriction de transport, il peut être vendu librement sans réglementation sérieuse.

Le composé peut être synthétisé en laboratoire ou trouvé comme produit secondaire dans l'eau chlorée. Le DCA peut être acqui naturellement dans une variété d'algues rouges comme l'Asparagopsis taxiformis.


Le dichloroacétate de sodium a reçu beaucoup d'attention grâce à son effet biologique bénéfique sur les êtres vivants.

Depuis 1973, le dichloroacétate est utilisé pour traiter les enfants atteints de troubles mitochondriaux congénitaux (Réf.) qui entraînent une acidose lactique métabolique. Le DCA est capable de traiter l'acidose lactique congénitale et d'améliorer la qualité de vie de ces patients. Le médicament agit en stimulant le complexe Pyruvatdehidrogenase. Ceci reprend le métabolisme normal des glucides par l'oxydation aérobie du glucose et de l'acide lactique. Les enfants traités avec DCA obtiennent des concentrations plus faibles de lactates sériques sanguins ainsi qu'une acidose métabolique globale plus faible.

Les essais cliniques du traitement de l'acidose lactique congénitale par le DCA jouent un rôle important dans la détermination des concentrations optimales et sûres à des fins thérapeutiques. De plus, les effets secondaires et l'innocuité générale du médicament ont été soigneusement observés pendant la recherche, ce qui a permis l'utilisation du dichloroacétate de sodium à l'avenir. (Réf.)

Depuis 1987 jusqu'à aujourd'hui, des études scientifiques sont en cours sur le traitement des effets nocifs de l'ischémie cérébrale à l'aide du DCA. Dans de telles conditions, le dichloroacétate peut être utile pour contrôler l'acidose lactique post-hypoxique et le métabolisme perturbé dans le cerveau – en réduisant ainsi les chances d'un mauvais résultat. (Réf.)

Depuis 2007, l'effet anticancéreux du dichloroacétate de sodium a été constaté. Dans les premières études scientifiques, le DCA avait une réponse positive aux tumeurs implantées de cancer du cerveau, du sein et du poumon. Bien que sous l'influence du dichloroacétate, les rongeurs expérimentaux n'aient subi aucun effet toxique, les tumeurs ont cessé de croître et ont ensuite subi une réduction drastique de leur taille. (lien vers toutes les études DCA)

Les futures expériences in vitro et in vivo ont eu les mêmes conclusions positives qui ont finalement abouti à une recherche clinique en 2010. Le verdict de l'étude : le DCA a un effet positif sur l'issue de la maladie maligne, la substance démontre son potentiel dans le traitement du cancer et il est recommandé de poursuivre les observations cliniques.(Réf.)

Depuis 2009, le DCA est utilisé comme une thérapie alternative pour le traitement du cancer dans les premières cliniques de DCA sous surveillance médicale professionnelle.

Vous trouverez plus d'informations et des nouvelles fraîches sur le DCA sur notre site ou dans les bases de données de recherche en ligne.